L’écran interactif modifie le quotidien d’un professeur des écoles

27/11/2017

Enseignante dans une école primaire, Mme Bernard compare la situation avant et après l’utilisation d’un écran interactif. Elle constate que la présence de cet outil améliore l’implication des élèves et ouvre de nouvelles perspectives. Une situation qui tranche avec celle qu’elle a vécu auparavant.

Sans écran interactif : doute et distraction

 

File d'attente photocopie

Mme Bernard arrive assez tôt à l’école et après une rapide vérification de ses mails, elle va tout de suite à la salle des photocopies. Comme une de ses collègues lui a demandé d’assurer ses cours d’histoire, elle passe plus de 40 minutes à dupliquer ses polycopies. Au final, elle en ressort avec 750 exemplaires !

Durant une leçon sur la Guerre froide, elle remarque l’absence d’intérêt de ses élèves, mais n’en tient pas rigueur. Elle se demande même si imprimer des documents supplémentaires constituerait une bonne solution. Quelques jeunes ont discrètement sorti leur portable et se font démasquer aussitôt. Elle a confisqué les 4 appareils, leurs propriétaires ne pourront les récupérer qu’à la fin de la journée.

Après le cours, un élève s’approche et lui dit qu’il a du mal à comprendre le thème. En plus, lui et ses amis ont perdu les supports distribués antérieurement. Le professeur promet de les réimprimer et de les distribuer demain. Elle pense qu’elle devrait accorder plus d’attention à ces étudiants. Envoyer les documents par mails serait peut-être aussi une bonne alternative.

 

Le manque d’intérêt atteint un pic à la fin de la journée. Certains élèves sont plus intéressés par leur tablette et leur téléphone tandis que d’autres se plaignent qu’ils ne réussissent pas à déchiffrer correctement les notes sur l’écran de projection. Mme Bernard improvise alors un jeu de rôle pour animer sa salle de classe. Peine perdue, le résultat n’est pas à la hauteur de son investissement.

 

Comme ce matin, un autre élève vient lui demander quelques précisions. Ravie de cette initiative, elle aurait préféré que les élèves posent les questions durant les cours. Encourager les élèves à s’exprimer a déjà fait l’objet d’une réunion des professeurs. Pourtant, aucun progrès n’a été noté.

Deux heures plus tard, elle rentre enfin chez elle. Avant de partir, elle a passé le reste du temps à préparer ses cours du lendemain. Une longue file d’attente s’est formée à la salle des photocopies. Comme aujourd’hui, elle essaiera d’arriver plus tôt.

Après l’écran interactif : les élèves sont mieux impliqués

eleve utilise ecran interactif en classe

 

La journée commence avec un cours sur la bataille de Waterloo à une classe de CP. Contrairement à ses précédentes interventions, Mme Bernard bénéficie d’un écran interactif et d’un logiciel approprié : Mimio Studio. Elle peut ainsi partager le contenu de son ordinateur sur l’écran principal et sur celui des élèves. Par ailleurs, on peut directement ajouter une note et les sauvegarder. En plus de celles inscrites par le professeur, les étudiants peuvent noter et enregistrer sans altérer le document original. Cette possibilité améliore la compréhension et surtout, l’enseignant ne dépense plus son précieux temps à la salle de photocopie.

Retrouvez nos conseils pour mieux utiliser les TBI dans le secteur Enseignement

Les élèves de CM2 exploitent les différentes fonctionnalités de Mimio Studio, comme l’annotation de cartes sur les tablettes. Avant, ils perdaient facilement les polycopies et n’arrivent pas toujours à comprendre la signification des notes qu’ils avaient prise. Maintenant, ils semblent s’approprier mieux le sujet.

Comme hier, le même étudiant est venu voir Mme Bernard. Cette fois-ci, il a affirmé qu’il comprend mieux ses leçons.

Mimio Studio ouvre de nouveaux horizons et renforce l’épanouissement personnel

 

Mme Bernard a raconté une expérience inédite : « Une de mes élèves ne pouvait pas aller à l'école aujourd'hui en raison du mauvais temps. Elle m'a appelé et m'a demandé si je pouvais lui envoyer un code pour qu'elle puisse suivre la leçon à la maison. Heureusement, Mimio Studio permet aux étudiants de se connecter à distance s'ils en ont besoin. Cela signifie qu'ils ne ratent pas la leçon, et ils ne seront pas en retard. »

Avant l’arrivée de l’écran interactif, le professeur donne des exercices pour vérifier la compréhension d’un cours, les réponses permettent de cerner les points à renforcer. Maintenant, elle peut organiser rapidement une séance de QCM, elle tape les questions à choix multiples et les élèves répondent au fur et à mesure. Ayant constaté que la chronologie de la révolution française reste confuse pour la majorité de ses étudiants, elle a passé le reste du temps à éclaircir certains points.

Donnons le mot de la fin à Mme Bernard : « J'arrive à la maison, de bonne humeur. Depuis l’installation des écrans interactifs et de Mimio Studio, ma satisfaction professionnelle a énormément augmenté. Les étudiants sont tellement plus engagés, et j'ose le dire, la plupart d'entre eux aime même venir en classe! J'avais l'habitude de m'inquiéter des élèves qui ne pouvaient pas suivre, ou ne m'écoutaient pas, mais maintenant je sais que les élèves et moi ne pouvions pas faire mieux dans notre classe. »

Pour conclure

Nous ne pouvons pas empêcher la technologie d'accaparer du temps et de jouer un rôle vital dans le quotidien des jeunes.  Pourquoi donc ne pas les adopter et promouvoir le BYOD au lieu de confisquer leurs appareils.

La manière dont nous collaborons depuis notre naissance a été abordé, sachant que ce que nous acquérons à l'école constitue une base pour notre vie professionnelle. Il y a peu d'emploi demandant l'isolement complet d'un travailleur, la collaboration est cruciale