Des réunions animées

Des réunions animées 

 Cours ennuyeux, présentations assommantes, exposés barbants, dont on ne retient finalement rien, ou si peu... Ces situations évoquent forcément de tristes souvenirs à bon nombre d'entre nous.

En intégrant les salles de classe, de formation, ou de réunion, les nouvelles technologies interactives sont venues modifier la donne. Elles ont contribué à rendre les contenus moins austères et à réveiller l'intérêt des auditoires, tout en rendant ses derniers moins "passifs". Aujourd'hui, ce sont les nouveaux écrans interactifs tactiles qui offrent le meilleur d'eux-mêmes. A la fois innovants, élégants, souples d'utilisation, et ultraperformants, ils possèdent tous les atouts pour couper court aux présentations magistrales, et libérer le processus participatif, reconnu comme étant particulièrement enrichissant et formateur.

 

L'abandon du "tout magistral"

L'exemple le plus criant est certainement celui de l'école où, jusqu'à encore récemment, les élèves subissaient la pédagogie frontale, avec son énorme lot de connaissances à apprendre par cœur, et à reproduire sans sourciller. Dans ce type de situation, ils n'étaient pas totalement "passifs", puisqu'ils devaient être attentifs au discours du maître. Toutefois, cette forme d'"attention" manquait forcément de ferveur, car elle était dirigée vers des contenus peu distrayants, présentés de façon abrupte. Par ailleurs, rien n'était fait pour développer la pensée personnelle. L'articulation élève-enseignant-savoir était alors déséquilibrée, et la vie en classe rythmée par les longs monologues du professeur.

La pédagogie scolaire avec les écrans interactifs

 

Puis, de nouveaux courants sont apparus, prônant notamment la pédagogie active, basée sur une relation interactive et non plus frontale, avec de nombreux va-et-vient entre les trois pôles, élève-enseignant-savoir. C'est dans ce contexte que les technologies interactives ont fini par trouver toute leur utilité. Aujourd'hui, elles offrent aux professeurs une multitude de possibilités pour impliquer les élèves et les amener à participer de façon constructive.

Ainsi, il suffit parfois de simplement allumer un écran interactif pour d'emblée enthousiasmer tout l'auditoire. La qualité de l'image et des couleurs est telle, qu'elle ne peut pas laisser indifférent, surtout des enfants. Ensuite, il y a cette facilité à manipuler l'outil d'un effleurement du doigt, et toutes ces fenêtres que l'on peut ouvrir pour rechercher de l'information.

Certes, l'enseignant doit rester complètement maître de la séance, mais en rendant son cours plus ouvert, et en facilitant les échanges, il insuffle un dynamisme très encourageant, qui prime aussi dans le milieu professionnel.

 

Entreprise : la fin des présentations linéaires 

L'école n'est pas la seule à profiter de cette évolution des mentalités qui prône la fin des discours unidirectionnels et soporifiques. L'entreprise a elle aussi besoin de rompre avec la traditionnelle réunion, où un collaborateur déroule méthodiquement sa présentation, face à un auditoire plus ou moins concentré et intéressé. En effet, si les enfants "décrochent" vite lorsqu'ils s'ennuient, les adultes ne font pas beaucoup mieux et ont aussi besoin de stimuli pour rester attentifs. D'où encore une fois l'intérêt d'avoir recours aux écrans interactifs comme support de présentation à un PowerPoint ou autre.

La collaboration en entreprise avec les écrans interactifs

 

L'idée, c'est d'animer la présentation, pouvoir facilement revenir en arrière, zoomer sur certaines parties, en annoter d'autres, surligner... Tous ces moments, même courts, viennent rompre la monotonie, contribuent à retenir l'attention de l'auditoire, lequel peut aussi participer activement, en intervenant directement sur l'écran, parfois à plusieurs, ou via un appareil mobile, comme cela se fait de plus en plus fréquemment. Et si une question ne trouve pas de réponse, on peut aller rechercher immédiatement des informations complémentaires, sur Internet, en ouvrant un dossier Dropbox en parallèle, ou encore en consultant un document partagé par l'un des intervenants. En faisant cette démarche sans délai, personne n'a le temps de perdre le fil du sujet, d'autant qu'il est ensuite très facile de revenir à la présentation initiale.

Nouveaux produits