Partage d'informations rapide

Partage d'informations rapide

Partage_d_informations_rapide.jpg

 

"Plug and Play", ou plus simplement "Branchez et Jouez"... Telle est l'une des nombreuses spécificités d'un écran interactif, quelle que soit sa marque. Ainsi, le démarrage de ce type de dispositif est si rapide et l'accès à ses multiples fonctionnalités si simple et intuitif, qu'il suffit de quelques instants pour lancer une présentation préalablement travaillée et enregistrée. Un écran interactif ne s'autorise donc aucune perte de temps. Cela permet à son utilisateur d'entrer immédiatement dans le vif du sujet, sans préparation, et sans laisser le loisir à son auditoire de se déconcentrer. Une prouesse malheureusement difficilement réalisable avec un vidéoprojecteur, même le plus sophistiqué.

 

Avec un vidéoprojecteur, impossible d'improviser

Videoprojecteur_interactif_SMART

Dans une classe ou une salle de réunion, le temps est compté, et doit être rentabilisé au maximum, afin d'arriver à diffuser toute l'information que l'on souhaite auprès de son public. Il est donc important d'adapter au plus juste ses activités, et pour ce faire, il n'est désormais plus envisageable de faire l'impasse sur les nouvelles technologies. Ces dernières, en plus de permettre l'accès à un nombre incalculable de ressources et de fonctionnalités créatives, sont également des aides précieuses pour faire circuler et partager les informations. Toutefois, tous les outils pour y parvenir ne se valent pas. Et si pour certains, un vidéoprojecteur suffit à faire leur bonheur, c'est que probablement ils n'ont jamais été amenés à travailler avec un écran interactif. Certes, le vidéoprojecteur a longtemps été l'apanage des salles de cours et de réunion, après avoir succédé au rétroprojecteur. Il a même bénéficié des meilleures innovations pour donner lieu à des matériels très performants. Cependant, ses progrès ont atteint des limites, que les écrans interactifs mettent désormais bien en évidence, comme le fait de ne pas pouvoir être utilisés immédiatement, dès leur mise en marche. Ainsi, outre les problèmes de luminosité et de positionnement, nécessitant d'être réglés avant tout usage, un vidéoprojecteur réclame aussi un peu de patience, entre le moment où on l'allume et celui où l'on peut effectivement s'en servir. En effet, sa lampe a besoin de "chauffer", quelques dizaines de secondes au mieux, mais parfois plus. Cela suppose donc de la part de son utilisateur une certaine organisation, pour que son appareil soit prêt le moment venu. Face à des élèves, passer du temps à préparer le matériel de projection en leur présence, risque de les dissiper, au point de les déconcentrer définitivement, et de perdre le bénéfice de la séance.

 

L'écran interactif : immédiatement opérationnel

Ecran_interactif_easypitch.jpg

Avec un écran interactif, l'étape préalable et obligatoire de la préparation ne se pose pas, puisque le dispositif est directement utilisable, dès sa mise en marche, laquelle se fait d'un simple clic. Pour encore plus de souplesse, certains dispositifs sont même dotés de détecteurs de mouvement. C'est le cas chez SMART, avec les solutions entreprise SMART Kapp iQ et SMART Kapp iQ Pro qui s'allument et s'éteignent automatiquement, en fonction ou non de la présence d'utilisateurs à proximité. De son côté, le Surface Hub de Microsoft se met en mode "veille" lorsqu'il ne détecte aucune présence dans la pièce où il se trouve, et le quitte instantanément quand une personne entre. Il fait alors immédiatement apparaître l'écran de bienvenue. Enfin, on peut citer le cas du DigiEasel, le petit écran interactif tactile d'InFocus, qui intègre un détecteur de mouvement au niveau du plumier servant à ranger son stylet. Si ce dernier est retiré de son logement, l'écran se met en marche, et s'il est remis, le dispositif s'éteint aussitôt. Avec de telles facilitées, l'écran interactif s'avère être l'outil à privilégier lorsque l'on souhaite partager rapidement de l'information dans un confort absolu.

Nouveaux produits