Le partage d’écrans

Le partage d’écrans

De nos jours, les écrans sont partout. Cependant, parfois la multiplicité des appareils nuit à la pédagogie ou à la collaboration, pouvoir partager le même écran serait une idée judicieuse.

 

Petite histoire du partage d’écrans et de contenus

Le partage d'écrans est une nouvelle source d'information

 

Les gros systèmes IBM, DEC ou bien Unisys mentent d'emblée en œuvre le partage d'écrans ; puisqu’un système centralisé est équipé de terminaux passifs qui ne contiennent aucune information. En se connectant avec son login sur n'importe quel terminal, l’utilisateur peutconsulter son environnement personnalisé et sécurisé.

Avec le développement de la micro-informatique, chacun était capable d'exploiter son propre système, c'était la fin des écrans partagés. On échangeait des disquettes et on parlait de partage de fichier. Ce dernier s’est étendu avec le développement des réseaux locaux, de la messagerie, puis de l’internet. L’explosion de la micro-informatique, cela a amené beaucoup d'autres problèmes de gestion de parc et de partage d'information.

• Le partage de fichier n’est pas toujours efficient, car il est soumis à la contrainte d’avoir les mêmes versions de logiciels entre ceux qui se partagent les fichiers.

• Chacun étant capable d’installer des programmes dans son environnement, cela peut compromettre le bon fonctionnement des ordinateurs (apparition de virus informatiques, détérioration des performances des systèmes, …).

Dans le monde des applications Windows, on a l’application Windows Terminal Server qui permet d’utiliser des applications sur un mode équivalent à celui d’un Terminal passif sur un serveur central.

Une réponse a été apportée par le développement de l'Internet, et la mise à disposition d’applications partagées et sécurisées avec authentification (parfois appelées extranet). On reconduit ainsi en partie le modèle des systèmes centralisés.

Pour les outils de type bureautique, une réponse est avancée par les applications qui s’exécutent sur Internet avec des fichiers eux aussi sur Internet (applications Cloud). Dans ce cas, la dépendance à une application installée sur le PC devient caduque. Par exemple, le géant Google met à disposition une suite bureautique très riche, Google applications, qui est utilisable à partir d’un simple navigateur.

Mais il y a des moments pour résoudre des problèmes techniques sur un pc en prenant le contrôle à distance de celui-ci ; on parle ici des applications comme VNC ou TeamViewer.

 

La question du partage d’écrans dans les salles de réunion

Avec la généralisation du vidéoprojecteur et des grands écrans interactifs dans les salles de réunion, la question du partage d'écrans a fait son apparition sous une nouvelle forme. La connexion d'un nouvel ordinateur à un vidéoprojecteur existant peut prendre une à deux minutes, elle n'est pas toujours très fiable.

Des systèmes dédiés sont alors apparus, qui permettent la connexion facile d'un ordinateur supplémentaire sur le vidéoprojecteur ou à un écran interactif.

Les besoins sont les suivants :

• Connecter rapidement un ordinateur « invité », si possible sans installer de programme

• Afficher plusieurs écrans sur un grand écran principal

• Permettre de relayer l’interactivité depuis l’écran

 

Les différentes solutions pour le partage d’écrans :

On a trois types de produit/ et solutions logicielles pour le partage d’écrans: produits qui mettent en avant la simplicité de connexion.

 - Les systèmes de type « cloud »

Le Cloud Computing est une forme de partage d'écrans

 

Il existe plusieurs services Internet simple de partage d'écran. Le principe est toujours le même, vous allez sur un site Internet, vous téléchargez un logiciel, vous créer une session de partage d'écran, vous communiquez l’identifiant de cette session de partage d'écran, et le partage d'écrans se fait instantanément entre plusieurs écrans. Ces solutions sont souvent gratuites pour un usage non professionnel ou pour un temps limité. Leur avantage numéro réside sur sa gratuité.Cependant, elles ont l'inconvénient de se baser sur une communication réseau qui passe par Internet. Ce qui limite parfois la rapidité et la qualité du partage d'écrans. Elles ont aussi l’inconvénient de faire transiter des données qui peuvent être sensibles sur Internet.

 - Les modules BYOD simples

La société Barco a été la première à proposer un système de partage d'écrans vraiment simple, le Clicshare, qui propose un connecteur sous la forme d'un gros bouton que l'on branche sur un port USB de son ordinateur. C'est un système qui ne demande pas d'installation de logiciels, juste l'exécution d'un petit programme. 

 - Les modules BYOD évolués

Ces systèmes permettent d'afficher plusieurs écrans, de passer d'un écran à l'autre, et de piloter l'écran partagé en interactif depuis le grand écran... Le boitier BYOD de ce type se branche en USB et en HDMI sur le dispositif d’affichage, et sur le réseau de l’entreprise pour la communication avec les autres écrans. Ces systèmes BYOD mettent en œuvre des fonctions collaboratives avancées. On parle ici de système comme le Wepresent ou le Montage Display note.

Le boîtier BYOD Montage permet de partager votre écran d'ordinateur avec vos collaborateurs, via l'écran interactif

 

Nouveaux produits